avril 1

2 comments

Amour à distance : comment gérer la peur de l’abandon

Comment pouvez-vous être sûre qu'elle ne va pas vous abandonner ? Comment savoir si elle ne va pas fondre d'amour pour une autre que vous ? Comment savoir si votre relation est sérieuse alors que vous êtes si loin l'une de l'autre ? 

Si vous avez une peur panique de l'abandon, voilà le genre de questions que vous pourriez vous poser. Nombre de femmes LBQ optent pour les relations à distance, car il peut être difficile de trouver son âme sœur autour de nous quand on est une minorité de personnes.

Et ces questions que vous vous posez sont légitimes : chaque émotion que nous ressentons a une fonction.

La tristesse permet de vous "purger" d'une souffrance. La colère, de dépenser l'énergie nécessaire pour agir et vous battre. 

La peur, elle, a une autre fonction, que l'on pourrait résumer à la survie. Par la peur, nous cherchons à éviter le danger, la souffrance, les risques, nous nous mettons en condition de réfléchir à la meilleure issue possible.

Et surtout, faire le choix le moins douloureux, le moins difficile, pour nous. Ce qui ne signifie pas que ce soit le bon. Mais en tout cas, le moins effrayant.

Mais vous m'accorderez qu'on ne peut pas définir les sentiments, l'attachement, les relations amoureuses comme quelque chose de "facile". On ne peut pas non plus les présenter comme un "danger", bien que certaines personnes associeront l'amour à un risque. Et des risques oui, vous en prendrez.


La peur de l'abandon et le risque de perdre le contrôle


Les relations amoureuses sont complexes parce que vous n'avez pas de contrôle sur l'autre. Vous ne pouvez pas obliger quelqu'une à vous aimer. A tomber amoureuse de vous. Ni même à ne pas vous tromper ou vous quitter.

Si vous avez lu mon tout premier article sur ce blog, vous verrez qu'avec plus de 14 ruptures à mon actif, je sais de quoi je parle. Et ne pensez pas que, parce que je suis fiancée à Léna, je ne cours jamais le risque d'une rupture.

Bien sûr, on aimerait que tout se passe bien du début à la fin, que l'on soit folles amoureuses et aimantes jusqu'à la fin des temps (et elles vécurent heureuses pour toujours !). Mais la vérité, c'est que chaque humain est libre de ses sentiments.

C'est une des choses sur lesquelles personne ne pourra jamais agir.

Même les plus grandes manipulatrices ne pourront pas forcer quelqu'une à tomber amoureuse. Elles pourront, tout au plus, simuler le sentiment d'amour, en créant une dépendance affective. Mais ce ne sera pas de le VRAI amour.

Et même vous, vous ne pouvez pas contrôler ce que vous ressentez pour quelqu'une. Si vous avez fait le choix de cette relation à distance, c'est que vos sentiments vous y ont poussée. C'est que vous avez ressenti l'envie de vivre cette relation, malgré les kilomètres.

Que ce soit parce que vous avez ressenti un coup de foudre, parce que vous ne vouliez pas passer à côté de cette belle histoire, ou encore parce que vous rêvez l'idée qu'un jour vous vivrez ensemble.

Or, la peur de l'abandon est très difficile à vivre. A la fois pour vous, en tant que personne sensible, avec des sentiments sincères pour votre partenaire... mais aussi pour votre partenaire : lorsqu'à la peur de l'abandon se mêlent jalousie, possessivité, hypercontrôle ou rejet.

Surmonter cette peur de l'abandon sera donc nécessaire pour construire un couple sain et équilibré sur le long terme. Un couple qui dure dans ce qu'il apporte de positif à chacune, et non pas de douleurs.

Et bien sûr, si vous lisez cet article, c'est que vous cherchez une solution. Vous avez envie d'évoluer positivement pour faire grandir, mûrir cette relation qui vous tient à cœur. Je vous en félicite.

Alors, comment faire pour surmonter cette peur de l'abandon ? Comment calmer cette peur qui vous envahit à la pensée qu'elle vous trompe, qu'elle vous oublie ou bien encore, qu'elle risque de vous quitter à tout moment ? Comment faire face à la peur de l'abandon dans une relation à distance ? C'est ce que nous allons voir aujourd'hui dans cet article.

Comprendre d'où vient votre peur de l'abandon

Je vais peut-être vous décevoir : il n'existe pas de recettes miracles pour vaincre votre peur de l'abandon. Parce qu'il existe autant de raisons que de personnes, et donc d'histoires. 

Si votre peur de l'abandon se réveille dès que votre partenaire rencontre de nouvelles femmes, ce ne sera pas la même raison que si elle se réveille dès qu'elle met quelques heures ou jours supplémentaires pour vous répondre.

Mais soyons claires : tout le monde a peur d'être quitté ou désaimé. Les ruptures sont douloureuses pour toute à chacune, et il n'est pas anormal que vous envisagiez que cela puisse se produire. De même, si vous percevez des signes évidents de tromperie, il n'y a rien d'anormal à ce que vous vous sentiez inquiète.

La peur de l'abandon est de l'ordre d'une phobie. Elle va jusqu'à créer chez vous des peurs irrationnelles, parce que n'importe quel évènement pourrait vous ramener à une expérience passée traumatique. 

Cependant, il existe des causes fréquentes qui peuvent expliquer qu'aujourd'hui, vous ressentez cette peur. Pour les identifier, vous devez donc chercher à comprendre comment elle surgit et dans quel contexte.

Pour vous aider à le comprendre, le psychiatre américain John Pierrakos a mis en lumière cinq "blessures de l'âme", dont l'une en particulier nous affecte plus que les autres (parce que, bien sûr, nous pouvons toutes être amenées à expérimenter différentes souffrances). Elles prennent racine dans notre enfance.

Parmi celles-ci, il existe la blessure :
  • Du rejet
  • De l'abandon
  • De l'humiliation
  • De la trahison
  • De l'injustice
Lorsque vous vous dites que vous avez peur d'être "abandonnée", il se peut que vous vous disiez aussi que cette peur vient d'un sentiment de rejet, d'humiliation, ou de trahison. Parce que l'abandon est "l'état de ce qui est délaissé", alors tout peut être un prétexte pour l'abandon.

Or, dans les 5 blessures de l'âme, l'abandon naît d'une carence affective, qui va entraîner un état dépendant à l'autre, alors que - pour ne citer que lui - le rejet naît du sentiment de ne pas être acceptée, accueillie, ou d'être non désirée, et va entraîner le doute de son droit à l'existence, par exemple.

Vous devez donc réfléchir aux "sentiments" de vos blessures, et votre manière d'y réagir. De cette façon, vous pourrez déterminer le "cœur" de votre souffrance.

Un exemple : si vous avez peur de l'abandon à chaque fois qu'elle vous parle d'une nouvelle rencontre, ce ne sera peut-être pas tant le fait qu'elle puisse vous quitter qui vous inquiète (qui, je le rappelle, est une peur commune), que le fait qu'elle puisse trouver quelqu'une de mieux que vous (qui sera ensuite un prétexte à la rupture).

Dans ce cas, votre peur de l'abandon n'est pas liée à l'abandon en lui-même (la carence affective), mais peut-être à l'opinion que vous avez de vous-même (peur du rejet), ou à l'opinion que vous portez sur votre partenaire (peur de la trahison), ou encore du fait d'être trompée (peur de l'humiliation).

Or, votre peur va déterminer votre comportement.

Si vous avez peur de la trahison, alors, il se peut que vous tombiez dans l'excès de contrôle, par exemple en lui faisant des crises de jalousie si elle passe une soirée avec une autre femme que vous. Et dans ce cas-là, il vous faudra apprendre à lâcher prise.

Alors que, dans la peur de l'abandon, vous allez devoir apprendre à vivre épanouie en étant seule, indépendamment des autres, et en trouvant des ressources intérieures, et non plus à l'extérieur de vous.

Si un jour vous ressentez cette peur de l'abandon, prenez le temps pour identifier : 
  • A quelle situation votre peur réagit : la cause de son réveil
  • Ce que cela provoque chez vous comme émotion
  • Quel est le comportement en réaction à cette peur
  • Ce qui est problématique dans votre réaction pour vous-même, votre partenaire ou votre couple

Parfois, l'introspection n'est pas suffisante et vous pourriez avoir des difficultés à vous comprendre vous-même. Dans ce cas, l'aide d'une personne extérieure, que ce soit à travers une thérapie ou un coaching, pourrait vous aider à mieux identifier vos comportements.

Dans tous les cas, surmonter la peur de l'abandon demande du travail personnel. C'est la base nécessaire qui vous permettra d'évoluer, car vous ne pourrez pas rejeter toute la faute sur l'autre.

Pour autant, votre partenaire a aussi un rôle à jouer dans votre relation, et peut de même être à l'origine de vos peurs. Nous allons maintenant voir comment elle peut vous aider à les surmonter.

La peur de l'abandon et le manque d'amour


Comme nous l'avons vu dans le point précédent, la peur de l'abandon découle d'un manque d'amour (carence affective) qui aurait été vécu dans son enfance.

Si, au sein de votre couple, vous ressentez cette peur de l'abandon, vous devez travailler sur vous-même pour ne pas donner toute la responsabilité de votre souffrance à votre partenaire.

Par contre, quand ce travail est réel et sincère, votre partenaire a également son rôle à jouer.

Il se peut, par exemple, que vous travailliez durement sur vous-même pour trouver les causes de vos souffrances et apprendre à les apaiser.

Mais si de l'autre côté, votre partenaire ne vous montre jamais de signes d'affection, qu'elle ne s'investit pas dans votre relation, ou encore qu'elle vous "provoque" en vous menaçant (directement ou indirectement) de vous quitter, elle aura également besoin de se remettre en question.

Par ailleurs, certaines stratagèmes sont très appréciés des personnalités manipulatrices ou toxiques, comme dans la perversion narcissique, qui se repose justement sur votre peur de l'abandon. Ne prenez donc pas non plus l'habitude de devoir "tout gérer" dans votre relation.
Mais avant d'envisager que votre relation soit toxique, demandez-vous ce que vous pourriez être autorisée à attendre, légitimement, de votre partenaire.

Pour estimer si votre demande est légitime ou non, il faut se tourner vers ce qui est considéré comme "normal" et "sain" dans une relation. Et en réalité, il n'y a que deux questions à se poser.

Toutes les relations amoureuses se reposent sur les sentiments amoureux. Il faut donc se demander : est-ce que ce que je demande me permettra de donner ET recevoir de l'amour ?

Par "donner ou recevoir de l'amour", on entend :
  • Les touchers physiques (tendresse, étreinte...)
  • Les paroles valorisantes (par le verbal ou l'écrit)
  • Les services rendus (lui donner un massage si elle a mal, s'occuper de la vaisselle si elle se sent fatiguée)
  • Les cadeaux
  • Les moments de qualité
C'est ce que Gary Chapman décrit comme les "cinq langages de l'amour".

Tout le monde n'est pas sensible de la même manière. Certaines préfèreront les messages écrits, pour garder des traces et pouvoir les relire. D'autres préfèreront les services rendus, la démonstration par les actes.

Un exemple : vous ne savez pas si vous avez le droit de lui demander de montrer son amour pour vous ? Oui, bien sûr. Montrer son amour permet de donner ET recevoir de l'amour, et cela fait partie du langage de l'amour.

Par contre, est-il normal de demander à votre partenaire de vous informer jour et nuit de tout ce qu'elle fait, quand, comment, et avec qui ? Et bien, avoir le contrôle de son agenda ne vous permet, ni de recevoir de l'amour, ni d'en donner, et cela ne fait pas partie du langage de l'amour.

Alors oui, vous devez travailler sur vous-même pour contrôler certaines de vos réactions qui peuvent nuire à la fois à votre relation, et à vous-même. Mais vous êtes aussi en droit de demander, légitimement, à ce que votre partenaire puisse renforcer la confiance que vous avez envers votre couple.

Il se peut donc aussi que vous manquiez réellement d'amour. Et pour le savoir, il faut aussi que vous soyez capable de vous donner de l'amour à vous-même.

Et gérer les marques d'affection, les signes d'amour, dans une relation à distance, est d'autant plus difficile que les kilomètres vous séparent.


La peur de l'abandon et la relation à distance


Construire une relation à distance demande une vraie union entre les partenaires. La relation à distance est particulière, parce que le fait de ne pas pouvoir se retrouver à tout moment, le fait de devoir vivre son histoire d'amour avec le manque constant, l'absence programmée... n'est pas une mince affaire.

Tout d'abord, si votre relation souffre de cette distance, j'aimerais vous poser ces quelques questions :

Quelles sont vos attentes à l'une et l'autre, vis-à-vis de votre couple ?

Si vos attentes diffèrent, il se peut que votre peur de l'abandon soit liée à vos différences de point de vue. Et alors, il serait sans doute nécessaire de discuter avec elle de la vision de votre couple.

Si au contraire, vous avez toutes les deux envie de prendre votre temps, de "tester" votre relation avant de prendre de grandes décisions... alors vous avez sans doute besoin d'être rassurée sur la manière dont les choses vont se dérouler. De discuter régulièrement de "où vous en êtes" et de ce qui pourrait se passer par la suite.

Enfin, j'aimerais vous demander : vous sentez-vous comblée dans votre vie personnelle ? Vous suffisez-vous à vous-même ? Ou avez-vous le sentiment d'attendre de votre partenaire de combler vos manques ?

C'est une question honnête à vous poser. Dans un couple, on ne peut pas attendre de l'autre qu'elle comble tous vos manques d'amour, d'affection, ou de bonheur.

En vous accrochant à la relation amoureuse comme solution à l'insatisfaction que vous ressentez dans votre vie, vous risquez simplement de déplacer le problème.

Il est donc normal que vous ayez peur de l'abandon : si elle vous quitte, vous perdrez tout. Alors que, si vous aviez suffisamment de quoi vous sentir heureuse sans elle, ce sera, certes douloureux, mais pas insurmontable.

Posez-vous donc la question de la responsabilité que vous faites endosser à votre partenaire. C'est sans doute là que se trouve la plupart des disputes que vous pourriez avoir vis-à-vis de votre peur de l'abandon.

Dans ce cas, je vous conseille de faire le point sur tous les aspects de votre vie, en dehors de l'amour, qui mériteraient davantage votre attention. Que ce soit professionnellement, spirituellement, que ce soit votre santé ou vos relations amicales, ou encore vos loisirs, vous ne pourrez pas ignorer tous vos manques par le seul prisme de la relation amoureuse.

Enfin, j'aimerais ajouter qu'un "vrai couple" n'est pas seulement un couple qui vit sous le même toit, ou qui va se marier et avoir des enfants. Il est possible d'envisager d'autres formes à votre couple : ne pas habiter ensemble ne signifie pas "moins aimer".

Si aujourd'hui, votre peur résulte de l'idée qu'un couple qui s'aime est forcément un couple qui vit ensemble, je vous propose de réfléchir davantage à ce que VOUS désirez vraiment. Que ce soit avec votre petite amie, ou vous, en tant que personne.

Ne faites pas donc pas la course au "couple parfait" : cela n'existe pas. Le couple parfait, c'est une relation avec des personnes qui se sentent bien et heureuses de partager ensemble. C'est tout. Peu importe la manière dont vous vous y prenez pour être heureuses ensemble.

Je vous invite donc à trouver vos propres réponses, votre manière à vous d'exprimer et de recevoir de l'amour.

Et je rappellerais, à toute fin utile, que si la peur de l'abandon demande un travail personnel, il est aussi un travail d'équipe. Être rassurée sur sa relation de couple et avoir besoin de signes d'amour est un sentiment naturel et instinctif. 

Les marques d'affection, d'amour, la construction d'une confiance dans le couple prend du temps et demande de l'investissement des deux côtés. Cela ne doit pas créer un sentiment de dépendance, mais apporter quelque chose "de plus" à ce que vous possédez déjà : de l'amour.

Tags

couple lesbien


Rencontrez des femmes attirées par les femmes, et réussissez votre rendez-vous amoureux.


Et lisez notre guide gratuit pour franchir les obstacles : on vous montre le chemin, pas à pas.

Télécharger le guide gratuit :

Vous aimerez peut-être aussi...

Amour à distance : comment gérer la peur de l’abandon

  • Merci Stéphanie de nous aider une fois de plus à nous poser les bonnes questions !
    J’ai tenté de jouer le jeu sur le forum…
    Les pistes que tu donnes sont clairvoyantes et extremement utiles.
    Joyeuses Pâques ! 😉

  • {"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

    Découvrez toutes nos formations gratuites

    >